10 gestes faciles pour une routine zéro déchet

Emporter des totes bag pour faire ses coursesc’est une astuce simple qui fait toute la différence pour éviter d’acheter des sacs plastiques à 10 ou 50 cents. J’en ai toujours un sur moi en cas de petites courses impromptues. Prendre l’habitude de refuser tous les emballages inutiles quand on fait ses courses. Les bananes n’ont pas vraiment besoin de sacs, la boîte d’aspirine non plus. 

Faire ses produits ménager maison: Je te vois déjà te dire que ça te prendra trop de temps. Non, c’est rapide comme l’éclaire, tu peux faire ton produit ménager zéro déchet avec très peu d’ingrédients et en 5 min. Il suffit de faire de grosses quantités pour que tu en aies toujours sous le coude. 

Mettre un stop pub sur sa boîte aux lettres pour ne plus crouler sous une tonne de réclames, et promotions. On peut en demander gratuitement à sa mairie ou en télécharger sur le site du gouvernement

Acheter en vrac: de plus en plus de solutions s’offrent à nous pour acheter ses aliments en vrac

zero-déchet-solution-achat-nourriture

  • Les marchés, les producteurs, Amap, Ruche qui dit oui, Au bout du champs etc.
  • Les magasins bio comme Bio c’ bon, Naturalia, Biocoop, Retour à la terre
  • Les magasins spécialisés comme Day by day, La recharge, Opoa etc.
  • Les grandes surfaces: Carrefour, Leclerc, Monoprix etc. 

Tu trouveras ici une map répertoriant les épiceries vrac en France.

Utiliser une cup menstruelle, cela peut être un peu déroutant lors des premières utilisations. On se rend vite compte que c’est top! C’est écologique, économique et largement moins de risques de fuite. Gros avantage ça vous évite de mettre des serviettes ou tampons imbibés de produits chimiques utilisés pour blanchir le coton. 

Privilégier le verre au plastique : préférer acheter du jus  ou soda en bouteille en verre qu’en plastique. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autre sache que le verre se recycle largement mieux que le plastique

geste_zéro_déchet_écologie

Mug, tasse, gourde ou Mason jar: Apporter sa tasse avec son thé ou café au boulot pour éviter de prendre des gobelets et utiliser des capsules. Pour les adeptes des boissons chaudes à emporter, sachez que Starbuck fait une petite réduction pour celles et ceux qui apportent leur mug. Pareil au lieu d’acheter mille bouteilles en plastique, prenez une gourde (éviter le plastique) avec vous elle fera parfaitement l’affaire. Idem, pour les piques-niques des enfants, la gourde est parfaite. 

Remplacer les solutions jetables (essuie-tout, éponge, lingettes etc.) Il y a de nombreuses alternatives qui ne coûtent pas plus chères pour éviter les produits à usage unique. 

zéro_déchet_remplacer_produits_jetables

 

  • Remplacer ses éponges qu’on change trop souvent avec des lingettes microfibres, ou brosses
  • Remplacer l’essuie-tout avec un torchon, une lingette micro fibre selon son usage
  • Lingettes démaquillantes ou cotons démaquillants remplaçables avec des cotons lavables
  • Lingettes ménagères remplaçables par les fameuses lingettes microfibre pour faire les poussières ou une serpillière

Planifier ses courses pour éviter le gaspillage alimentaire

On jette environ 32 kilos de nourriture. Le poids d’un enfant de 6 ans. Drôle de comparaison, je sais. Mais c’est ce qui m’est venu en tête en premier. 🙂 32 kilos qui pourraient largement être évités avec une petite habitude hebdomadaire: planifier ses repas. Cela peut sembler chronophage. Mais en réalité, cette pratique a de nombreux avantages.

  1. Éviter de la gaspillage (évidemment)
  2. Ne pas avoir à réfléchir au repas le soir en rentrant du boulot 
  3. Préparer ses repas à l’avance si on le souhaite
  4. Mieux manger: Pas de pizza ou de fast-food dernière minute parce qu’on ne sait pas quoi manger
  5. Gain de temps dans la semaine et lors des courses

Réduire sa consommation d’eau Je pense que sur ce point on a tous une petite idée de ce que l’on doit faire pour réduire notre consommation. Avec des gestes simples comme éteindre l’eau pendant que l’on se brosse les dents, ou que l’on se rase. Passer moins de temps sous la douche etc. Mais on peut aller plus loin en installant par exemple un réducteur de débit sur ses robinets. Cela coûte 5-6 euros en magasin. Ça prend 2 secondes à installer. 

 

En un mot, on évite le jetable on privilégie le durable! 

15 Comments

  • Coucou,

    J’ai vraiment beaucoup aimé ton article ! Ça donne vraiment envie de passer à 100% au ZD, mais bon il faut quand même une petite transition. Pour l’instant je suis chez mes parents, mais je pense que quand j’aurai mon appartement j’essayerai de faire beaucoup attention.

    Bisous

    • Hey! Hello Juliette. Merci beaucoup, ça fait plaisir. C’est claire qu’il faut une transition, à dire vrai je suis en plein dedans. Je crois que la clé c’est d’atteindre l’objectif ZD pas à pas. Il faut le temps de s’ajuster, de trouver les réponses à nos questions. Mais dans l’ensemble c’est une démarche vraiment intéressante, positive, et assez libératrice puisque l’on s’attache moins au superflue. Je ne peux que t’y encourager. Surtout si tu es étudiante ou bientôt étudiante, tu vas faire de vraies économies grâce à cette démarche! 🙂

      Passe une excellente journée.

      Bisou

    • Merci de t’être arrêter ici. Oui, l’idée c’est de dire que finalement c’est assez simple de changer 2 ou 3 petites choses dans notre quotidien pour éviter de trop polluer. Pas besoin de tout changer d’un coup, non plus… 🙂

    • Hey, tu es déjà sur la bonne voie, c’est une excellente chose! 🙂 Je te souhaite également une excellente journée!

  • 32 kilos de nourriture jetée, c’est hallucinant, on ne jette jamais rien d’alimentaire, et les poules elles sont heureuses avec les épluchures ;). Je suis à fond zéro déchet, je trouve ça dommage que les grandes surfaces ne fassent pas plus d’effort malheureusement, et dans les petites villes c’est pas toujours évident. En tout cas très bon article.

    • Merci ça fait plaisir. 🙂 Oui, c’est énorme! Je n’ose même pas regardais le chiffre des grandes surfaces. Eux, qui mettaient de l’eau de javel dans les poubelles pour que les gens ne récupèrent pas la nourriture. On se dit qu’on marche un peu sur la tête. Mais ça change tout doucement.

      Je suis allée voir ton blog il y a plein de bonnes astuces et recettes zéro déchet! Il est top, et super claire! 🙂

    • Merci pour ton commentaire. Oui, je t’avoue qu’avant d’essayer la cup, j’étais dubitative. Les premiers essaies aussi, d’ailleurs. 🙂 Ceci étant dit, c’est vraiment pas mal. Bon après ne t’inquiètes pas, il y a plein d’autres petites actions à faire au quotidien pour minimiser ses déchets avant ça. 🙂

  • Coucou,

    Ton article est très édifiant et offre pas mal de solutions. Celles-ci ne sont pas toujours faciles à mettre en oeuvre dans notre société de surconsommation.

    Pour ma part, j’utilise les journaux des publicités pour faire du papier mâché ou du papier recyclé. J’utilise également les “jolies pages” pour faire mes enveloppes personnalisées.

    Et pour ne jamais oublier d’emporter mes tote bag, je les créé moi même (jamais je n’oublierais mon tote bag licorne trop mignon !)

    • Hey bonjour Camille!

      Oui, c’est sûre quelque fois c’est difficile. Mais pour la plupart des solutions proposées dans cet article, j’ai été surprise de la simplicité d’exécution. Cela a peu changé mes habitudes. Ça doit dépendre d’où l’on part aussi, je pense.

      Je vois que tu fais preuve de créativité! C’est top! Je ne sais pas si j’aurais la foi de faire mes totebags comme je déteste, mais alors déteste coudre. 🙂 Mais ça doit-être génial d’avoir son sac personnalisé, fait de ses propres mains! Si je n’avais pas la couture en horreur, je crois que je le ferais aussi.

      Tu fais quoi avec le papier mâché ensuite?

  • Oui effectivement, cela dépend d’où l’on part, de notre motivation à changer les habitudes. J’ai toujours tendance à privilégier les petits changements mais sur le long terme plutôt que le grand chamboulement qu’on laisse tomber au bout d’une semaine 🙂

    J’adore coudre 🙂 Partir de ces morceaux de tissus pour en arriver à un joli truc terminer qui te ressemble, c’est chouette. Tiens, petite question : quel serait ton tote bag idéal ??

    Concernant le papier maché, je fais essentiellement de nouvelles feuilles de papier (tu fais une sorte de pâte liquide en réalité) et ensuite j’assemble ces feuilles en carnets 🙂

    • ah ok bah oui c’est tout bête, ça rappelle l’enfance. 🙂
      Il fut un temps où je faisais pas mal de crochets et de tricots. J’avoue que j’étais fière de mes écharpes et bonnets aux émailles irrégulières. haha J’en avais fait pour des amis. Du coup, je comprends parfaitement ce que tu veux dire.

      Un totebag idéal? hum… je dirais un sac avec de larges hanses. Généralement, je trouve les poignées trop petites et avec le temps ou le poids elles s’enroulent et te cisaille les épaules. 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *