8 conseils pour faire des courses zéro déchet sans prise de tête!

Je crois que je peux enfin dire que j’arrive à faire des courses zéro déchet. Je ne te le cache pas il m’a fallu un peu de temps, 1 mois exactement, pour trouver mes marques. Je te donne ces conseils, aujourd’hui, pour t’épargner des longues heures de recherches inutiles. Parce que tu veux que je te dise un secret, c’est assez simple de faire des courses zéro déchet une fois qu’on a les bons filons! 🙂

 

Anticiper les achats qui pourraient poser problème: 

Les achats qui m’ont posé problème au début étaient les laitages, lait, papier toilette et les protéines

  • Lait (je ne veux pas en acheter en bouteille en plastique): Plusieurs options:
    • Faire son jus végétal maison,
    • Acheter du lait frais en bouteille en verre,
    • Acheter directement auprès d’un producteur
    • Dans certaines régions du lait en fontaine est mis à disposition sur les parkings de supermarché.
    • Arrêter de boire du lait

préparation yaourt maison

  • Le papier toilette: Il y a bien des papiers toilettes emballés dans des matières recyclables dans les magasins bio, mais ils coûtent un bras. Env: 9 euros les 4 rouleaux. Donc, je veux bien être écolo mais faut pas pousser mémé dans les orties. Certaines personnes – les plus engagées dirais-je – utilisent des lingettes tissus maisons qu’ils lavent à chaque utilisation. Ou d’autres encore, plus à fond, utilisent leurs mains. Je n’en suis pas là, et même trèès loin de l’être! J’utilise donc la solution la moins pire pour moi, le papier toilette non traité. Mais il reste tout de même un déchet, l’emballage. :s
  • Les protéines:
    • Les végétariens et vegans mangeur de tofu,  sachez qu’il n’y en a pas proposé à la coupe. Toutefois, tu peux trouver du soja texturé en vrac en magasin bio. Ex: Bio C’bon. Si tu veux faire du tofu maison voici une recette
    • Les viandards vont devoir se rendre au rayon boucher de leur supermarché ou directement chez le boucher du coin avec des tuptups.

Préparer son menu de la semaine

 

C’est incontournable à mon sens pour 2 raisons: 

  1. Pour savoir où on va faire ses courses: Acheter en mode zéro déchet ne s’improvise pas, il faut un minimum de préparation, surtout quand on débute
  2. Connaitre les quantités exactes et éviter le gaspillage

Se munir du kit zéro déchet de base

Le kit  course du zéro déchet est composé de: 

kit courses zero dechet

Sac cabas / Sac à légumes ou sac en papier qu’on réutilise plusieurs fois / Bocaux en verre/ Tupperware / Boite d’œuf / Bouteille en verre (en fonction des achats) 

C’est le kit idéal! Mais honnêtement, si tu débutes à peine le zéro déchet pas besoin d’acheter tout ça, il suffit de récupérer ces éléments à mesure de ses achats et les réutiliser. Je n’ai toujours pas de sacs à légume. Je réutilise les sachets en papier. L’avantage c’est que dans les magasins je passe en mode “ni vu ni connu, je t’embrouille”. Personne ne remarque que ce sont des sac réutilisés. Comme je te disais dans cet article, j’aime bien rester discrète. 🙂 Même si je pense de plus en plus à m’en procurer en tissu.

Favoriser le local

Les courses zéro déchet c’est aussi penser à la manière dont a été fabriquer le produit, d’où il vient, combien de km il a parcouru. Parce qu’entre un produit sans emballage qui a voyagé en cargot à travers 3 océans, pris le camion pour arriver jusqu’à nous. Ou un produit emballé qui a simplement pris le camion ou la voiture. Il n’y a pas photo, l’option numéro 2 est la meilleure.

Après, soyons honnête 2 min, et admettons clairement que le 100% Français, ça relève de nos jours du parcours du combattant! Il s’agit-là de faire au mieux. Ex: Eviter d’acheter des fraises d’Espagne hors saisons alors qu’en patientant un peu on s’en procurer des Françaises ou même les faire pousser chez soi. 

 

courses zero déchet marché

Où faire ses courses zéro déchet? 

  • Les magasins Vrac: Ils poussent comme des petits champignons partout en France. On y trouve l’essentiel pour remplir son épicerie, sa salle de bain etc. Il y a Day by day le plus connu. Mais il y en a pléthores, voici la liste: carte magasin vrac . Très utile pour trouver du café, thé, miel, chocolat, huile végétale, vinaigre etc.  en vrac ( sauf huile d’olive qui est contrôlée par normes imposées par l’UE). 
  • Les grandes surfaces : Elles se mettent au vrac. Toutefois, tu ne seras pas toujours bien reçu au rayon poissonnerie ou boucher avec ton tupperware. Entre toi et moi, l’option supermarché n’est pas franchement, idéale, manque de transparence, d’éthiques, les produits viennent de loin etc. Mais il en va de chacun de faire ses propres choix. 😉
  • Les magasins bio: Il sont généralement très ouverts au zéro déchet. Pour savoir lesquels se trouvent près de chez toi voici une carte: magasins bio
  • Le marché : Il n’y a pas mieux pour faire ses courses zéro déchet, pas trop cher local et même bio. Personnellement, je fais 80% de mes courses au marché: J’y trouve épices, oléagineux, fruits et légumes, œufs, pain, fromage, lait  etc. 
  • Autres alternatives: Les Amaps, La Ruche qui dit oui, les producteurs locaux, la cueillette dans les champs, acheter des graines pour faire son potager

 

Cuisiner par soi même

Plusieurs raisons à cela: 

  • Eviter les emballages
  • Plus sain (fini les plats préparés) 
  • Meilleur goût (enfin si on sait cuisiner 🙂 )
  • Plus économique 

Voici quelques livres qui permettent de concocter de bons petits plats tout en réduisant ses déchets! 

Cuisine zero dechet recette

 

  1. Zero waste kitchen / 2. La cuisine zéro déchet / 3. Les épluchures 

 

Apprendre à refuser et oser demander

Apprendre à refuser les emballages: Encore, ce week-end au marché, je me suis “faite avoir”. Le maraîché m’a glissé la salade dans un joli sachet plastique à rayures roses et blanches. Je n’ai rien dis. Pourquoi? Parce que j’ai encore du mal à refuser. Mais, j’y travaille. Je crois que cette capacité à refuser dépend de la personnalité de chacun. Le tout, c’est d’arriver petit à petit à dire “non”. Il y a des endroits où c’est bien plus facile que d’autres.

sachet plastique courses zéro dechet

Les courses zéro déchet c’est: Oser demander. Demander qu’on utilise votre sac en tissu plutôt que leur sac en plastique. Oser demander que l’on vous dépose le fromage dans votre tuptup, plutôt que l’emballer sous 3 couches de plastique. Il faut oser affirmer son choix devant des personnes qui ne sont pas très réceptives parfois, mais ce n’est pas grave, un grand sourire, et tout passe.. ou presque. 🙂

Acheter moins, acheter mieux! 

Less is more.

 Quelques pistes pour acheter moins: 

  • Plus de produits jetables: Sopalin, mouchoir, lingettes, coton jetable, cotons tiges etc. 
  • Moins de produits ménagés: Bicarbonate de soude, savon de Marseille, vinaigre blanc, citron nettoient déjà une bonne partie de votre maison 
  • Réduire les produits cosmétiques: Simplifier sa routine beauté avec des produits naturels uniquement. 
  • Acheter uniquement la nourriture dont vous avez besoin pour la semaine, ou congeler. Plus de gaspillage! 
  • Réfléchir à 2 fois avant d’acheter le dernier gadget en vogue. Demande toi si tu vas vraiment t’en servir, et ce pendant quelques années. 
  • Penser au recyclage, aux objets seconde main, la location…

 

 En un mot…

Faire des courses (presque) zéro déchet n’est pas une mission impossible. Je ne te cache pas que les premières fois c’est une gymnastique de l’esprit. On ne sait pas trop où aller, comment faire. Les vieilles habitudes ne nous lâchent pas du jour au lendemain. Donc on fait des choix pas très zéro déchet, mais il faut être indulgent avec soi et avancer un pas après l’autre. Pour finir, il y a des automatismes qui se créent et ça devient un jeu d’enfant. 🙂

7 Comments

  • Plein de bons conseils dans cet article.
    Je limite le plus possible les emballages aussi.
    Pour les yaourts de soja, j’ai cru lire qu’il était compliqué de faire des yaourts à partir de lait de soja maison.
    Ça m’embêterait d’en faire à partir du lait en brique, au final niveau déchet c’est pas une solution.
    L’avantage des laits maison, c’est que cela fait de l’okara qui pousse à faire des gâteaux maison 🙂

    • Merci. 🙂

      Effectivement, il faut du jus végétale en brique. Mais c’est préférable d’acheter une brique de jus de soja que 10 pots de yaourts au soja en plastique. La brique se recycle.

      Mais sur le principe, je suis totalement d’accord avec toi, il est préférable de faire son jus végétal maison. Et les cookies à l’Okara sont juste super bon! 🙂 Comme ça on est sur du 100% zéro déchet, tu as totalement raison.

  • Comme toi, je suis a fond dans la demarche zero dechets pour faire mes courses. Je vais principalement au marche, dans des epiceries locales ou magasins independants et j’apporte mes propres bocaux, tupperware, etc. Pas facile au debut (j’oubliais souvent mes recipients et sacs), mais je m’habitue maintenant. Je te rejoins sur le fait qu’on doit refuser et que ce n’est pas facile car on ne veut pas offenser la personne, mais je prends confiance sur ce point aussi. J’ai refuse les sacs du marche plusieurs fois et maintenant, la maraichere ne m’en propose meme plus. Donc ca a du bon! 🙂

  • Coucou

    super article, comme toujours ! Pour ma part et pour le vrac, je me suis cousu pleins de petits sacs en tissu (noix, riz…) que je lave une fois qu’ils sont vides 🙂

    Pour le papier toilette, j’avoue être une addict de la lingette lavage… Parce que c’est plus doux d’abord, plus écolo ensuite, plus hygiénique pour terminer 🙂

    Au fait, pourrais tu m’envoyer ton adresse postale par mail stp (ton petit [pas si petit que ça] tote bag est terminé. Tu pourras (je l’espère) désormais refuser les emballages en plastique 🙂

    A bientôt

    Camille

    • Oui, moi aussi, je viens de faire mes sacs à vrac mais sans couture. Comme je te disais la dernière fois, je hais la couture. hehe du coup, j’ai trouvé ma petite alternative. 🙂

      Oh c’est vrai super! Merciiiiiiii! Je t’envoie ça tout de suite.

  • Super cet article, tu as parfaitement détaillé le principe du zéro déchet. Ce n’est pas évident car il faut quand même beaucoup de temps et de l’organisation, mais on peut tous s’impliquer dans au moins quelques points.
    Belle journée Alice !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *