Yaourt à la cerise maison: Un pur régal! (objectif zéro déchet)

 

J’ai enfin trouvé LA recette de yaourt qui régale, qui fait plaisir!

En allant au marché hier, j’ai craqué. J’ai acheté des tonnes de fruits. Quelle meilleure saison que l’été pour manger des fruits? Du coup, face cet amas de fruit, j’ai senti l’inspiration s’emparer de moi. Les casseroles, les ustensiles, les fruits et leurs épluchures dansaient et virevoltaient au rythme des musiques d’Alicia Keys. J’étais possédée, incarnée par le génie de la cuisine. Je créais, je composais, mon imagination n’avait plus de limite, C’était incroyable! 

Je dis n’importe quoi. 🙂

J’ai simplement vu des cerises, j’avais mes yaourts de la semaine à préparer. Badaboum, coup de chance, la meilleure recette de yaourt jusqu’à présent testée a vu le jour! 

 

 

Quelle est cette recette de yaourt aux cerises si incroyable? 

Je suis heureuse que tu me le demandes! 🙂

Yaourt à la cerise
Serves 5
Une recette pour les petits et grands enfants
Write a review
Print
Prep Time
18 min
Cook Time
8 hr
Total Time
8 hr 15 min
Prep Time
18 min
Cook Time
8 hr
Total Time
8 hr 15 min
Ingredients
  1. 500 ml de lait chèvre ou vache
  2. 300 gr de cerises
  3. 2 cc de sucre
  4. 1 yaourt du commerce au lait entier chèvre ou vache
Instructions
  1. Faire cuire les cerises et le sucre dans une casserole pendant 15 min, jusqu'à obtention d'une compote
  2. Passer en suite la compote au mixeur
  3. Faire chauffer le lait jusqu'à 45°C
  4. Ajouter le lait et le yaourt au mixeur et mixer 1 à 2 min
  5. Remplir les pots de yaourt et les placer au four, ou dans la yaourtière (selon la méthode utilisée) pendant 6 à 7 heures.
Notes
  1. Si on a pas de thermomètre: Il faut être en mesure de plonger le doigt 10 sec sans que ça brûle
  2. Mettre au réfrigérateur pendant environ 5 heures avant dégustation
Alice Lem http://alicelem.com/

 Le zéro déchet c’est génial! 

Je dois bien dire que depuis que je me suis lancée dans le zéro déchet, je m’éclate! Je suis un peu une fille insatiable qui aime toucher à tout. C’est un défaut et une qualité. Un défaut parce que je survole les activités, je n’approfondi jamais. Et une qualité parce que j’apprends plein de choses. Et le zéro déchet, me permet de faire ça. Tant en cuisine, qu’en cosmétique, en écologie, en recyclage. Et puis, c’est un sentiment de bien-être qu’on ressent quand on aligne ses valeurs avec ses actes, je sais pas ce que tu en penses? Bon tout n’est pas parfait, mais chaque pas compte et ça c’est super positif! 🙂 

9 Comments

    • Ah mon seul et unique essai fut également un échec. D’après ce que j’ai compris il faut avoir un four capable de descendre jusqu’à 45°C. Le mien commence à 100°C. Du coup, j’ai acheté une yaourtière sur le bon coin en à 4 euros. Parce que je ne voulais pas que ça rate une fois sur 2. Avec la yaourtière ça réussit à tout les coups. 🙂

  • Merci pour cette super recette, j’ai une yaourtière qui est au placard depuis un peu trop longtemps car pour ma deuxième grossesse j’avais laissé tomber les yaourts maison, je me retrouve parfaitement dans ta description “je survole les activités, je n’approfondi jamais. Et une qualité parce que j’apprends plein de choses”. Je déménage dans une maison avec jardin (composteur et récupérateur d’eau de pluie fournis par la ville) et je commence à préparer notre réduction des déchets. ça va être un peu la révolution à la maison mais c’est le moment où jamais car mes enfants sont petits 4 ans et 21 mois et je veux leur apprendre les bons gestes et le respect de la nature dès maintenant. Tout un programme !!

    • En effet tout un programme! C’est génial, de se lancer là-dedans en famille. Et c’est surtout une opportunité d’éduquer nos enfants à prends soin de la terre tout en montrant l’exemple.

      En tout cas, je t’envoie “pleins de bonnes ondes” si je puis dire pour cette nouvelle vie avec un jardin! Parce que c’est pas un luxe mais presque. J’en rêve. 🙂

  • Ohhh un grand merci pour ce chouette partage… Je pense que je vais tester ça (c’est vrai que l’on trouve désormais des yaourtière vraiment pas chère).

    Quand j’habitais en Polynésie, mais mère les faisais parce que les yaourts en importation là bas, ça coute un bras. Et j’en garder un souvenir dégoûtant… En même temps, ils étaient tous nature… Sans goût, et acide.

    Mais avec de bons fruits… Miam miam miam…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *